1. À propos de cette politique     1.1 Robert Half Inc. (« Robert Half ») et ses filiales, y compris votre employeur («Société»), ont mis en œuvre un Code de conduite et d'éthique professionnelle («Code») reflétant leur engagement envers l'éthique et l'intégrité. Le Code établit les attentes en matière de respect des normes éthiques. Si vous avez des questions sur le Code ou si vous pensez qu'une violation du Code a eu lieu, vous devez demander des éclaircissements à votre responsable local ou à votre représentant des ressources humaines ou signaler une telle violation présumée à celui-ci. Robert Half encourage toute personne qui a de véritables préoccupations concernant une violation présumée de l'organisation (par exemple, comportement contraire à l'éthique, formes de faute professionnelle, actes illégaux, non-respect des exigences réglementaires, irrégularités comptables, Ou violations de la politique de l'entreprise) pour faire part de ces préoccupations à un stade précoce par le biais du canal de signalement interne (mondial ou local) de l'entreprise.Canal de signalement global signifie la soumission d'un rapport via le canal de signalement dans lequel le rapport - indépendamment de votre relation de travail avec une entité locale spécifique - est d'abord reçu par Robert Half Inc, la société mère aux États-Unis. Le canal de signalement local doit être compris comme la possibilité de soumettre un signalement de manière à ce qu'il soit reçu directement par l'entité locale avec laquelle vous entretenez une relation professionnelle ou que vous avez sélectionnée comme destinataire de votre signalement.     1.2 Une violation est tout événement, incident, situation, acte ou omission considéré comme une violation de la politique ou procédure de l'entreprise ou d'une loi ou d'un règlement applicable, lié aux domaines de préoccupation énumérés dans la présente politique ou dans la loi applicable (violation ou violations).     1.3 Nous vous encourageons à partager toute préoccupation ou information concernant des violations, y compris des soupçons raisonnables concernant des violations réelles ou potentielles, qu'elles se produisent au sein de la Société ou qu'elles soient commises par une entité ou un individu agissant au nom de la Société, ainsi que toute tentative ou tentative présumée de dissimuler une violation.     1.4 La Société s'efforce de favoriser un milieu de travail propice à une communication ouverte concernant les pratiques commerciales de la Société. Nous nous engageons à ce que toute personne qui signale une violation réelle ou potentielle par les canaux de signalement définis dans la présente politique soit protégée contre les représailles illégales et la discrimination si elle fait un signalement avec des motifs raisonnables de croire que les informations contenues dans le signalement sont vraies. La Société prend au sérieux tous les signalements de violations réelles ou potentielles et s'engage à veiller à ce que les violations signalées soient traitées discrètement et efficacement au sein de la Société afin de déterminer la marche à suivre appropriée conformément à la politique de la Société et à toutes les lois applicables, Y compris, mais sans s’y limiter, les dispositions de la directive européenne du 23 octobre 2019 relative à la protection des personnes qui signalent des violations du droit de l’Union (2019/1937).     1.5 Conformément à ces engagements, la présente politique:      1.5.1 Donne des conseils sur la réception, la conservation et le traitement des rapports verbaux ou écrits d'infractions réelles ou suspectées reçus par la Société;      1.5.2 Donne des conseils sur la façon de signaler des renseignements concernant une violation réelle ou présumée de manière confidentielle et, le cas échéant, anonyme; et      1.5.3 Indique clairement l'intention de la Société de sanctionner ou de licencier toute personne dont il est déterminé qu'elle a eu un comportement de représailles.     1.6 La Société veillera à ce que toutes les personnes qui entrent dans son champ d'application soient en mesure de consulter une copie de cette politique dans un format facilement compréhensible.
Cette politique s'applique aux filiales de Robert Half en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et en Italie et aux personnes suivantes qui obtiennent des informations sur une violation à signaler dans un contexte professionnel:   2.1.les employés titulaires de contrats permanents ou à durée limitée;   2.2.Entrepreneurs;   2.3.sous-‑traitants;   2.4.bénévoles;   2.5.stagiaires rémunérés ou non;   2.6.les travailleurs intérimaires lorsque le travailleur est fourni par un tiers à la Société;   2.7.es travailleurs indépendants;   2.8.actionnaires;   2.9.les membres des organes d'administration, de direction et de surveillance de la société (y compris les membres non‑exécutifs);   2.10.toute personne travaillant sous la supervision et la direction d'entrepreneurs, de sous-traitants et de fournisseurs;   2.11.toute personne appartenant à l'une des catégories ci-dessus dont la relation professionnelle avec la Société n'a pas encore commencé ou a pris fin. Domaines couvertes par la politique   2.12. Cette politique est conçue pour couvrir le signalement d'une violation réelle ou suspectée impliquant les domaines suivants :     2.12.1.  marchés publics;     2.12.2. services, produits et marchés financiers;     2.12.3. prévention du blanchiment de capitaux;      2.12.4. prévention du financement du terrorisme;     2.12.5. sécurité et conformité des produits;     2.12.6. sécurité des transports;     2.12.7. protection de l'environnement;     2.12.8. radioprotection et sûreté nucléaire;     2.12.9. sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux;     2.12.10. la santé et le bien-être des animaux;     2.12.11.  santé publique;     2.12.12. la protection des consommateurs;     2.12.13. protection de la vie privée et des données à caractère personnelles;     2.12.14. sécurité des réseaux et des systèmes d'information;     2.12.15. Violations portant atteinte aux intérêts financiers de l'UE;     2.12.16. Infractions relatives au marché intérieur de l'UE, y compris les infractions:      2.12.16.1. (i) Règles de concurrence et d'aides d'État; (ii) les règles relatives à l'impôt sur les sociétés, y compris tout régime fiscal.    2.13. Nous vous encourageons à signaler toute violation que vous estimez raisonnablement illégale.     2.14 Votre signalement peut concerner toute violation partout dans le monde; il ne se limite pas aux questions qui se posent uniquement dans le pays où vous travaillez.
3.1.La Société comprend que la décision de soulever une préoccupation peut être difficile à prendre, notamment parce qu'il peut y avoir une crainte de représailles de la part de ceux qui peuvent être impliqués dans l'infraction (p. ex., ceux qui peuvent avoir commis l'infraction, etc.). La Société ne tolérera pas de représailles contre toute personne qui soulève une préoccupation par le biais des canaux de signalement (mondiaux ou locaux) prévus dans la présente politique lorsqu'elle a des motifs raisonnables de croire que les informations contenues dans le signalement sont vraies au moment du signalement, Même s'il s'avère qu'il n'y a aucune raison de conclure qu'un manquement a eu lieu ou est susceptible de se produire.  3.2.Les protections contre les représailles s'appliquent également, le cas échéant, aux:   3.2.1. Facilitateurs;   3.2.2. les tiers qui sont liés aux informateurs et qui pourraient subir des représailles dans un contexte lié au travail‑; tels que les collègues ou les proches des informateurs ; et    3.2.3. entités juridiques que la personne déclarante possède, travaille pour ou est autrement liée dans un contexte professionnel. 3.3.La Société prendra les mesures appropriées pour protéger toutes les personnes concernées, y compris en prenant les mesures nécessaires, qui peuvent inclure, mais sans s'y limiter, des mesures disciplinaires ou un licenciement, contre toute personne qui s'avérerait en train de poursuivre une forme quelconque de représailles ou qui aurait menacé de le faire. 4. Fausses allégations Tout comme la Société cherchera à protéger ceux qui soulèvent des préoccupations lorsqu'ils ont des motifs raisonnables de croire que les informations contenues dans le rapport sont vraies au moment du rapport, elle protégera également ceux qui sont accusés d'une violation dans un rapport qui est faux. La Société prendra les mesures nécessaires contre toute personne qui signale sciemment de fausses informations, ce qui peut inclure, sans s'y limiter, des mesures disciplinaires ou un licenciement.   
(a)  La Société encourage les individus à soulever une question lorsqu'il s'agit simplement d'une préoccupation, pourvu qu'ils aient des motifs raisonnables de croire que les informations contenues dans le rapport sont vraies, plutôt que d'attendre des preuves ou d'enquêter eux-mêmes sur la question. Agir plus tôt que tard peut éviter tout dommage potentiel supplémentaire. Les rapports seront traités avec confidentialité.  (b)  La Société encourage les individus à poser des questions et à discuter de leurs préoccupations avec leur superviseur, qui peut souvent être une excellente ressource. Cependant, la Société reconnaît que vous ne vous sentez pas toujours à l'aise de faire part de vos préoccupations à un superviseur et que, par conséquent, vous pouvez signaler toute préoccupation via les canaux de signalement internes (mondiaux ou locaux), comme indiqué dans cette politique ou dans tout calendrier spécifique à un pays de cette politique. (c) Les signalements peuvent être faits sur une base anonyme, mais les personnes sont encouragées à soumettre leur nom avec leur rapport. Les préoccupations exprimées anonymement sont moins importantes et ont tendance à être plus difficiles à traiter efficacement, mais seront néanmoins prises en compte et traitées par la Société dans toute la mesure du possible.  5.2 Reporting interne global (a) Le canal de signalement de la Société pour les signalements de dénonciation est exploité en externe par OneTrust (anciennement Convercent), qui a été désigné pour remplir cette fonction.     (i) Pour faire un rapport oral, vous pouvez contacter le service d'assistance téléphonique OneTrust (anciennement Convercent) (les numéros de téléphone sont mentionnés dans les horaires spécifiques au pays) ;    (ii)  Pour faire un rapport écrit, vous pouvez accéder au portail Web OneTrust (anciennement Convercent) via www.RobertHalfEthicsLine.com ou envoyer un e-mail à l’avocat général de la Société ou au responsable de la conformité de l’entreprise.      Si vous choisissez de faire un rapport oral, une transcription complète et exacte de la conversation sera rédigée. Vous aurez la possibilité de vérifier, corriger et assurer l'exactitude de la transcription écrite de la conversation. (c) Tous les rapports de violations réelles ou présumées doivent être factuels et contenir autant d'informations que possible. Toutes les informations signalées, y compris l'identité du déclarant, sont traitées comme confidentielles sous réserve des exigences légales et réglementaires applicables. (d) Vous recevrez un accusé de réception de son rapport dans les sept jours suivant la présentation du rapport. Il pourrait toutefois être impossible d'envoyer un accusé de réception si la personne n'accepte pas d'utiliser la messagerie ou ne fournit pas ses coordonnées. (e) Le responsable de la conformité de l'entreprise a été désigné pour effectuer les tâches suivantes:    (i) maintenir la communication avec vous, y compris demander des informations supplémentaires sur le rapport, si nécessaire;    (ii)  veiller à ce que votre rapport fasse l'objet d'un suivi/d'une enquête diligents afin d'évaluer l'exactitude des allégations formulées dans le rapport;    (iii)  veiller à ce qu’une décision soit prise sur toute mesure requise pour remédier à la violation signalée ou décider de clore la procédure;    (iv) vous fournir un retour d’information sur votre rapport, y compris des informations sur les mesures envisagées ou prises pour donner suite au rapport et les motifs de ce suivi. Les commentaires seront fournis dans un délai raisonnable qui ne dépassera pas trois mois à compter de l'accusé de réception de votre rapport.  (f) L'entreprise s'attend à ce que vous fassiez part de vos préoccupations à un superviseur en interne.  Toutefois, si vous pensez que vous ne pouvez pas faire part de vos préoccupations de cette manière, vous pouvez envisager d'utiliser le canal de signalement interne global ou le canal de signalement de l'entité locale avec laquelle vous êtes rattachés. Les détails des canaux de signalement internes locaux, des procédures et des personnes ou services responsables de leur fonctionnement sont disponibles dans les annexes spécifiques au pays et à l'entité juridique jointes à la présente politique.   5.3 Principes de fonctionnement pour enquêter sur les plaintes    (a)  Une enquête visant à établir tous les faits pertinents sera menée de manière aussi sensible et rapide que possible.    (b) Votre rapport via le canal de signalement interne mondial sera examiné par le Corporate Compliance Officer avec l'aide du personnel, des consultants ou des bureaux d'audit de Robert Half (États-Unis), selon le cas.    (c) Dans certains cas, il peut être nécessaire de renvoyer l ' affaire à une autorité extérieure pour complément d'enquête, telle que la Police.    (d) À la fin de l'enquête, l'enquêteur analysera tous les éléments de preuve et tirera des conclusions de fait, selon la prépondérance des probabilités, sur la question de savoir si une violation a eu lieu ou est susceptible de se produire. 5.4 Tenue et gestion des dossiers (a)  Lorsqu’une personne effectue un signalement interne (mondial ou local), la Société traitera toutes les données personnelles collectées conformément aux lois et règlements applicables et conformément à sa politique de protection des données, disponible sur les sites Web de Robert Half. Les données collectées à partir du moment où une personne fait le signalement sont conservées en toute sécurité, accessibles et divulguées à des personnes autorisées uniquement et uniquement aux fins du traitement du signalement. (b) Les données personnelles recueillies par la Société à la suite d’un signalement en vertu de la présente politique seront intégrées à une base de données contrôlée par Robert Half Inc., aux fins du traitement du signalement et de la conduite de toute enquête requise. La Société peut également avoir besoin de partager des données personnelles avec d’autres sociétés/filiales au sein du Robert Half Group, des agences d’enquête externes, des conseillers juridiques et/ou des autorités locales. Ces tiers peuvent être établis dans des territoires situés en dehors de l'UE, comme les États-Unis d'Amérique, qui n'offrent pas un niveau de protection de la vie privée équivalent à celui de l'UE. Néanmoins, si des transferts de données en dehors de l'UE sont nécessaires, la Société prendra les mesures appropriées pour protéger les données conformément aux réglementations locales. (c) Les données personnelles qui ne sont pas pertinentes pour le traitement d’un rapport spécifique ne seront pas collectées ou, si elles sont collectées accidentellement, seront supprimées sans retard injustifié.  (d) La Société reconnaît qu'il est important, et dans l'intérêt de chacun, de conserver des enregistrements écrits pendant le processus de signalement des problèmes. Les enregistrements ne seront pas conservés plus longtemps que nécessaire et d'une manière proportionnée pour se conformer aux obligations de confidentialité des données de la Société et aux obligations de conservation des enregistrements. Les documents qui seront conservés et traités comme confidentiels comprennent:              (i)   la nature de la préoccupation soulevée;              (ii)  une copie de toute notification écrite indiquant la nature de la préoccupation;             (iii)  les documents/éléments de preuve clés;             (iv)  les documents de travail d'enquête;              (v)  le rapport de l'enquêteur;             (vi)  Toute réponse écrite de la Société, y compris toute mesure prise et les raisons de cette mesure; et           (vii)  procès-verbaux des réunions. (e)  Lorsqu'une personne demande une réunion à des fins de rapport, la Société s'assurera, sous réserve du consentement de la personne, que des registres complets et exacts de la réunion sont tenus, soit:          (i) en enregistrant la conversation; ou         (ii) grâce à un procès-verbal précis de la réunion préparé par le membre du personnel responsable du traitement du rapport. La personne qui signale la réunion aura la possibilité de vérifier, de rectifier et d'approuver le procès-verbal de la réunion en le signant.  5.5 Obligation de coopérer et de préserver les éléments de preuve pertinents De temps à autre, on peut demander à la personne qui a déposé la plainte de fournir ou de conserver des documents liés à une enquête ou de recevoir une demande de participation à une entrevue d'enquête. Toutes les personnes soumises à cette politique sont tenues de coopérer aux enquêtes de la Société en fournissant en temps opportun des comptes rendus véridiques et des documents pertinents en réponse aux entrevues, questions et demandes d'information. La destruction de documents ou autres éléments de preuve liés à une enquête est interdite. Toute personne qui omet de coopérer, entrave, entrave ou influence de manière inappropriée une enquête, ou tente de le faire, peut faire l'objet de mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'à un licenciement éventuel, conformément aux politiques applicables de la Société. 5.6  Voie de signalement externe (a) Cette politique offre aux individus la possibilité et la protection nécessaires pour faire part de leurs préoccupations en interne par le biais d'un centre (mondial ou local) Et la Société estime que les processus énoncés dans le présent document sont les processus les plus efficaces pour traiter les signalements d'une violation d'une manière qui sert au mieux les intérêts de la Société et de toute personne faisant un signalement. Toutefois, si vous estimez que vous ne pouvez pas soulever vos préoccupations de cette façon et que vous croyez raisonnablement que les renseignements que vous souhaitez signaler sont véridiques, vous pouvez envisager de signaler le problème à une autorité externe compétente. (b)  En ce qui concerne la Société, de plus amples détails sur les options de reporting externe peuvent être trouvés dans les informations spécifiques au pays jointes à la présente politique.
Les processus internes de reporting (mondiaux ou locaux) de l'entreprise sont sécurisés et confidentiels, ce qui signifie que:  6.1 aucun membre du personnel non autorisé n'est autorisé à accéder aux informations qu'il contient;  6.2  l'identité de la personne qui fait un signalement, ainsi que tout autre renseignement dont on peut déduire directement ou indirectement son identité, seront gardés confidentiels et protégés et ne seront pas divulgués sans le consentement de la personne, À toute personne au-delà des personnes autorisées au sein de la Société ou de leurs personnes désignées qui sont compétentes pour recevoir un rapport ou en assurer le suivi;    6.3 À titre exceptionnel, et sous réserve des garanties appropriées prévues par les règles de l’Union européenne et nationales applicables, l’identité d’un informateur et toute autre information dont son identité pourrait être déduite, peuvent être divulguées lorsque cela est nécessaire dans le cadre d'une enquête menée par une autorité nationale ou dans le cadre d'une procédure judiciaire;    6.4  Lorsqu'une personne est désignée dans un rapport comme une personne à qui une violation est attribuée ou à laquelle une personne qui a commis une violation est associée, La Société veillera à ce que l'identité de la personne soit gardée confidentielle et protégée aussi longtemps que les enquêtes déclenchées par le signalement sont en cours et veillera à ce que la personne soit traitée équitablement, y compris à ce qu'elle bénéficie de la présomption d'innocence et du droit d'être entendue.
Le responsable de la conformité de l'entreprise sera chargé de surveiller l'efficacité de cette politique et de prendre des mesures correctives lorsqu'il apparaît que la politique et les procédures ne permettent pas d'atteindre l'objectif global de l'entreprise.
Cette politique ne fait pas partie du contrat d’un employé avec la Société, cependant, la Société s’attend à ce que ses principes et procédures soient suivis par toutes les personnes relevant de son champ d’application. La Société se réserve le droit de modifier le contenu de cette politique, si nécessaire, de temp à autre. 
Les droits des individus de signaler des préoccupations en vertu de la présente politique ne peuvent être annulés ou limités par un accord, une politique, une forme ou une condition d'emploi et la Société n'exigera jamais une telle renonciation ou limitation des droits par un individu.
Le responsable de la conformité de l'entreprise examinera les procédures décrites ci-dessus et envisagera de les modifier périodiquement. 
Les règles spécifiques à chaque pays en ce qui concerne la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas sont énoncées dans les annexes.  chedule Règles spécifiques au pays pour la Belgique Le présent calendrier a pour objet de donner un aperçu (i) des modalités du canal de signalement interne local en Belgique, (ii) des possibilités de signalement externe en Belgique, Et (ii) toute dérogation que la loi belge sur la dénonciation a apportée aux dispositions de la directive européenne du 23 octobre 2019 relative à la protection des personnes qui signalent des infractions au droit de l’Union (2019/1937).   1. À propos de cette politique  1.1.En vertu de la législation belge, les infractions sont des actes ou omissions qui sont illégaux ou contraires au but ou à l'application et concernent les domaines de préoccupation énumérés à (i) l'article 2.12 de la politique, (ii) les actes visés à l'article 2.1(b) de la présente annexe, ou (iii) les actes liés à la sécurité des transports.  2. Périmètre   2.1.Outre le champ d'application mentionné à l'article 2.12, en vertu de la législation belge:     2.1.1. toute violation réelle ou suspectée impliquant une fraude sociale ou fiscale peut également être signalée.     2.1.2. cette politique s'applique également aux déclarants qui ont obtenu des informations en dehors d'un contexte professionnel, si vous signalez une violation dans le domaine des services, produits et marchés financiers et dans le domaine de la prévention du blanchiment d'argent et du financement du terrorisme.     2.1.3. 
3. Canal de signalement interne local  3.1. Comme indiqué dans la présente politique, l'entreprise s'attend à ce que vous fassiez part de vos préoccupations à votre superviseur en interne. Toutefois, si vous pensez que vous ne pouvez pas faire part de vos préoccupations de cette manière, vous pouvez envisager d'utiliser le canal de reporting global ou le canal de reporting interne propre à l'entité locale avec laquelle vous êtes rattachés.   3.2. En Belgique et en ce qui concerne Robert Half SRL et Robert Half Project Sourcing SRL, tout signalement peut être effectué via le canal de signalement interne local suivant :     3.2.1 Le canal de signalement interne de l'entité juridique locale de la Société pour les signalements de lancements d'alerte est géré en externe par OneTrust (anciennement Convercent), qui a été désigné pour remplir cette fonction.    3.2.2. vous pouvez faire votre rapport oralement, par écrit ou en personne:    3.2.2.1. Pour faire un rapport oral, vous pouvez contacter la ligne d'assistance OneTrust (anciennement Convercent) au 0800 – 708 – 64;    3.2.2.2. Pour faire un rapport écrit, vous pouvez accéder au portail Web OneTrust (anciennement Convercent) via www.RobertHalfEthicsLine.com ou envoyer un e-mail au responsable des plaintes local via [email protected]               Lorsque vous choisissez de faire un rapport oral, vous aurez la possibilité de vérifier, corriger et assurer l'exactitude de la transcription écrite de la conversation.  3.2.3. Tous les rapports de violations réelles ou présumées doivent être factuels et contenir autant d'informations que possible. Tous les renseignements communiqués, y compris sur l’identité du déclarant, sont traités comme confidentiels sous réserve des exigences légales et réglementaires applicables.   3.2.4. Vous recevrez un accusé de réception de votre rapport dans les sept jours suivant sa présentation.    3.2.5. Le responsable local des plaintes a été désigné pour effectuer les tâches suivantes :    3.2.5.1 maintenir la communication avec vous, y compris demander des informations supplémentaires sur le rapport, si nécessaire;    3.2.5.2 veiller à ce que votre rapport fasse l'objet d'un suivi/d'une enquête diligents afin d'évaluer l'exactitude des allégations formulées dans le rapport;    3.2.5.3 veiller à ce qu’une décision soit prise sur toute mesure requise pour remédier à la violation signalée ou décider de clore la procédure;    3.2.5.4 vous fournir un retour d’information sur votre rapport, y compris des informations sur les mesures envisagées ou prises pour donner suite au rapport et les motifs de ce suivi. Les commentaires seront fournis dans un délai raisonnable qui ne dépassera pas trois mois à compter de l'accusé de réception de votre rapport. 3.3. Tous les articles de la politique de dénonciation qui n'ont pas été modifiés par la présente annexe, et à l'exception de l'article 5,2 et 5.3(b) de la politique, s'appliquent sans préjudice du canal de signalement interne local.
4.1. Voie de signalement externe Comme indiqué dans l'article 5.6 de cette politique, si vous estimez que vous ne pouvez pas faire part de vos préoccupations via le canal de signalement interne (mondial ou local) et que vous pensez raisonnablement que les informations que vous souhaitez signaler sont vraies, vous pouvez envisager de signaler le problème à une autorité externe compétente. En ce qui concerne la Belgique, vous pouvez faire un rapport externe auprès des autorités compétentes désignées par le législateur belge ou le Médiateur fédéral. 4.2. Les autorités compétentes pour recevoir un rapport externe  4.2.1. Les autorités chargées de la réception des signalements, de la communication des réactions et du suivi des signalements externes, conformément à l'Arrêté Royal du 22 janvier 2023, sont les suivantes:  4.2.1.1. La fonction publique fédérale économie, PME, travailleurs indépendants et énergie;  4.2.1.2. Le Service public fédéral des finances;  4.2.1.3. Le Service public fédéral de la santé publique, de la sécurité de la chaîne alimentaire et de l'environnement;  4.2.1.4. Le Service public fédéral mobilité et transports;  4.2.1.5. Le Service public fédéral emploi, travail et dialogue social;  4.2.1.6. Le Service public fédéral de programmation d'intégration sociale, de réduction de la pauvreté, d'économie sociale et de politique des grandes villes;  4.2.1.7. L'Agence fédérale de contrôle nucléaire;  4.2.1.8. L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé;  4.2.1.9. L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire;  4.2.1.10. L'Autorité belge de la concurrence;  4.2.1.11. L’Autorité chargée de la protection des données;  4.2.1.12. L’Autorité des services et des marchés financiers;  4.2.1.13. La Banque nationale de Belgique;  4.2.1.14. Le Collège de supervision des auditeurs;  4.2.1.15. Les autorités ont signalé à l'article 85 de la loi du 18 septembre 2017 relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme et à la limitation de l'utilisation des espèces, à savoir:    4.2.1.15.1. Le Ministre des finances, son représentant visé à l'article 22 de la loi du 22 février 1998 portant statut organique de la Banque nationale de Belgique;   4.2.1.15.2. L'Administration générale de la  Trésorerie;   4.2.2.15.3. L'Institut des conseillers fiscaux et experts-comptables;   4.2.1.15.4. Le Professional Institute of Certified public Accountants and Tax Consultants;    4.2.1.15.5. La Chambre nationale des notaires;    4.2.1.15.6. La Chambre nationale des huissiers de Justice;    4.2.1.15.7. Le Président du barreau auquel appartient l'avocat;    4.2.1.15.8 Le Service public fédéral intérieur;    4.2.1.15.9 La Commission des jeux de hasards;  4.2.1.16. Le Comité national pour la sécurité de l'approvisionnement et de la distribution de l'eau potable;  4.2.1.17. L'Institut belge des services postaux et des télécommunications;  4.2.1.18. L'Institut national de l'assurance maladie et invalidité;  4.2.1.19 L'Institut national de sécurité sociale des travailleurs indépendants;  4.2.1.20. L'Office national de l 'emploi;  4.2.1.21. L'Office national de la sécurité sociale;  4.2.1.22. Le Service de renseignement social et d'enquête;  4.2.1.23. Le Service autonome de coordination anti-fraude;  4.2.1.24 L'Inspection des transports maritimes. 4.2.2. De plus amples informations sur la manière de faire un rapport externe avec les autorités compétentes sont disponibles sur les sites Internet respectifs des différentes autorités.   4.3. Le Médiateur fédéral  4.3.1. Le Médiateur fédéral est responsable de la coordination des rapports externes dans le secteur privé. Pour de plus amples renseignements sur le Médiateur fédéral, vous pouvez visiter le site Web suivant : www.federaalombudsman.be. Sur le site Web, vous pouvez faire des rapports externes soit pour:  4.3.1.1. faire une déclaration au moyen du formulaire de notification disponible sur le site internet;  4.3.1.2. ou pour envoyer un courriel à [email protected]; ou  4.3.1.3 prendre rendez-vous en envoyant un courriel à [email protected] ou en appelant le 02/289.27.04.
Si vous avez des questions sur la gestion de vos données personnelles, contactez-nous à l'adresse suivante : [email protected].