Décrocher un emploi en TI ou en technologies n'est plus aussi simple qu'il ne l'a déjà été. Heloise St-Pierre, vice-présidente adjointe, Technologies, chez Robert Half Canada, et Maria Sartori, directrice associée, chez Robert Half au Brésil, expliquent pourquoi les compétences interpersonnelles sont essentielles pour les candidats à la recherche d'un nouvel emploi ou d'une promotion dans le secteur des technologies au Canada. Partout dans l'industrie, on observe une pénurie de candidats possédant de bonnes compétences interpersonnelles pour les emplois en TI et en technologies. Chaque jour, nous rencontrons des personnes à la recherche d'un nouveau poste ou d'une promotion, et chaque jour, nous les voyons peiner à convaincre les employeurs qu'elles sont la bonne personne pour le poste. Elles peuvent avoir la meilleure expérience technique au monde, mais si elles ne peuvent pas bien communiquer lors d'une entrevue et fournir des preuves de leurs compétences interpersonnelles au travail, il leur devient plus difficile de progresser. Mais pourquoi les compétences interpersonnelles sont-elles si importantes lors du recrutement pour des postes techniques? Au cours des cinq dernières années, le marché a évolué et les occasions se sont multipliées, et les personnes possédant des compétences techniques ont été très en demande. Cependant, le resserrement du marché du travail en 2024 partout au Canada signifie que les employeurs examinent minutieusement leurs processus d'embauche et deviennent plus sélectifs. Ils veulent trouver l'employé presque parfait pour les accompagner dans la prochaine étape; ils recherchent des communicateurs agiles et flexibles, dotés d'un sens de dd’appropriation du travail.Les compétences interpersonnelles sont donc essentielles pour les emplois en technologies au Canada. Alors, comment les candidats possédant des compétences techniques peuvent-ils relever ce défi? Voici nos recommandations en tant que professionnels des solutions de gestion des talents chez Robert Half : Pratiquer et renforcer la confiance en ses compétences interpersonnelles Les candidats peuvent prendre des mesures simples, et nous pouvons également les aider. Tout d'abord, nous les invitons à réfléchir à la façon dont leur personnalité et leurs préférences comportementales peuvent avoir une incidence sur leur progression de carrière. Ensuite, nous examinerons les aspects qu'ils aimeraient améliorer. Cela prendra souvent la forme d'un jeu de rôle d'entrevue. Grâce à une pratique de ce type, nous pouvons explorer comment les candidats communiquent leurs compétences et leur expérience, et fournir des preuves de leur collaboration avec les autres. C'est également une bonne occasion de les engager dans le genre de conversation qu'ils pourraient rencontrer lors de leur recherche d'un nouvel emploi en technologies ou dans tout autre secteur. Nous pouvons également discuter de leur parcours professionnel et proposer des améliorations et des changements afin de donner aux employeurs potentiels plus de confiance dans le processus d'embauche. Dans les deux cas, nous pouvons les aider à identifier des moments où ils ont bien communiqué, travaillé de manière agile et flexible, ou pris en charge un projet spécifique, par exemple. Avec le bon soutien de notre part en tant que recruteurs et une ouverture d'esprit de leur part, les candidats possédant des compétences techniques peuvent apporter des changements minimes, mais importants, à leurs aptitudes en communication écrite et orale, et aborder leurs compétences interpersonnelles de manière plus globale. Ils peuvent également prendre des initiatives eux-mêmes. Au travail, ils pourraient régulièrement communiquer avec quelqu'un à qui ils n'ont pas encore parlé, par exemple. Ils pourraient profiter de l'occasion pour se présenter et en apprendre davantage sur le rôle de l'autre personne. Cela les aidera à mettre en pratique la vente de leurs compétences aux autres, dans un environnement qui favorisera également la collaboration et l'empathie. Ils pourraient également se rendre au bureau pour rencontrer d'autres collègues ou assister en personne à un événement d'entreprise. Ils n'ont pas besoin de passer immédiatement de zéro à cent pourcent - un grand événement de réseautage pourrait leur sembler trop important et trop tôt -, mais avec de petits pas, ils peuvent sortir de leur zone de confort.
Vous voulez savoir quelles compétences doivent figurer sur votre CV?
Lisez l'article de Robert Half « Compétences à inclure dans votre CV (avec des exemples!) »

Ces initiatives les aideront à développer leurs compétences interpersonnelles pour les emplois en technologies au Canada et à gagner en confiance pour communiquer leurs expériences aux futurs employeurs.
  Compétences interpersonnelles pour l'avenir
À l'avenir, nous croyons que les compétences interpersonnelles pour les emplois en TI et en technologies au Canada deviendront encore plus importantes. Alors que les entreprises navigueront à travers les hauts et les bas de l'économie, la capacité de leurs équipes à communiquer, à rester flexibles et à prendre des responsabilités sera essentielle. Cela signifie que les candidats possédant des compétences techniques et des compétences interpersonnelles bien développées auront une occasion unique d'aider les entreprises pendant ces périodes. En revanche, ceux qui n'en possèdent pas auront plus de difficulté à progresser. Donc, s'ils veulent rester compétitifs dans leur carrière et demeurer un candidat de choix pour les responsables du recrutement, les candidats possédant des compétences techniques devront développer leurs compétences interpersonnelles beaucoup plus, en vue des entrevues et au-delà.    Prêt à affronter l'avenir des technologies et des TI au Canada? Téléchargez le nouvel ebook sur la technologie de Robert Half Canada : Former des équipes en technologie tournées vers l'avenir   --- À propos des auteurs

Héloïse St-Pierre
 travaille dans le domaine du recrutement en TI depuis plus de 13 ans. Au cours des 10 dernières années, elle a travaillé chez Robert Half, où elle veille au recrutement pour des postes à temps plein et contractuels. Elle a également supervisé le territoire de l'Est du Canada pour notre groupe de pratique technologique, où elle a aidé de nombreux clients à trouver les talents qu'il leur faut pour leur soutenir leur organisation.
Maria Sartori est ingénieure chimiste, diplômée de l'UNICAMP et titulaire d'un diplôme d'études supérieures en finance du même établissement. Elle a commencé sa carrière dans le domaine du recrutement en 2011, contribuant au lancement du bureau de Robert Half à Campinas. Actuellement, elle occupe le poste de directrice associée, supervisant les secteurs de la technologie, de l'ingénierie, des ventes et du marketing au bureau de São Paulo.