Comment les entreprises doivent-elles évaluer les compétences TI dans le processus d'embauche? Comment faut-il examiner ces compétences? Nathan Wawruck, vice-président chez Robert Half Canada, invite les entreprises à développer, puis à suivre un processus en quatre étapes. Imaginons le scénario suivant : un employeur souhaite recruter un développeur de logiciel pour son équipe en pleine croissance à Toronto. Le marché est serré et l'entreprise ressent la pression d'embaucher rapidement. Toutefois, elle veut aussi trouver la bonne personne.  Deux approches s'offrent à eux : effectuer une évaluation des compétences en TI et rapidement passer à aux entrevues de candidats afin d'accélérer le processus, ou suivre des étapes multiples, y compris des appels de présentation et des vérifications de références, pour adopter une approche plus approfondie. La première approche sera plus rapide et pourrait même permettre de dénicher d'excellents candidats, mais un élément important pourrait être négligé. La deuxième approche prendra plus de temps et pourrait même s'avérer infructueuse, mais elle promet d'être plus fiable.   L'importance d'une approche cohérente Le processus d'évaluation des compétences en TI des candidats varie d'une entreprise à l'autre. Il est fréquent qu'une entreprise examine le parcours professionnel d'un candidat et conclue qu'il ne possède pas les compétences requises, sans même lui avoir parlé ou avoir communiqué avec son employeur précédent. De plus, les employeurs ont tendance à sauter certaines étapes du processus lorsqu'ils ont une plus grande confiance dans les aptitudes d'un candidat. Or, il est important pour eux d'adopter une approche uniforme avec tout le monde. Pourquoi? Parce que s'ils suivent les mêmes étapes et recueillent des données provenant de sources multiples, ils établiront des données d'embauche plus fiables et prendront de meilleures décisions d'embauche. S'ils disent « oui » à un candidat, au moins pourront-ils le faire en toute confiance. Voici donc une série d'étapes pour développer un processus d'embauche objectif et équitable pour tous les candidats. 1. Établir un rapport : Discuter avec les candidats dès le départ permettra d'établir une relation. Les employeurs peuvent ainsi en apprendre davantage sur eux, au-delà de leur parcours professionnel écrit. Une conversation permettra également aux candidats de se sentir entendus et de les inciter à participer aux prochaines étapes du processus de recrutement. 2. Effectuer une évaluation des compétences en TI : Cette évaluation devra être choisie en fonction du poste pour lequel le candidat postule et devrait fournir une indication de ses aptitudes techniques pertinentes. L'essentiel est de choisir un test fiable, auquel suffisamment de personnes participent à travers le monde pour constituer un échantillon adéquat. Cela permettra aux employeurs de voir au moins comment ce candidat se classe par rapport à ses pairs. Il est également important de choisir un test que l'employeur peut interpréter et comprendre. Ce dernier peut demander des recommandations à ses pairs. 3. Organiser des entrevues : Ce n'est pas parce qu'un candidat a obtenu un score de 97 à un test de codage, par exemple, qu'il sera la personne idéale pour l'équipe. J'ai vu de nombreux exemples où des candidats ayant obtenu des résultats moyens aux tests ont brillé par leurs compétences en communication et en travail d'équipe lors des entrevues. L'inverse est également vrai, bien sûr, lorsque les compétences techniques masquent de mauvaises compétences générales; les évaluations des compétences en TI ne mesurent pas ces dernières. 4. Parler aux anciens employeurs : C'est une excellente occasion de poser des questions, d'éliminer les doutes ou de confirmer ses instincts. Un employeur potentiel pourrait aimer un candidat, mais constater qu'il a trébuché lors d'une évaluation de codage, par exemple. Un employeur précédent pourrait confirmer que le candidat n'a pas toujours eu raison, mais qu'il était persévérant et posait de bonnes questions. Les anciens employeurs constituent une excellente ressource pour obtenir un contexte sur les compétences en TI ou les compétences générales dont le candidat vous a parlé.   Apprenez comment les leaders en technologies peuvent gérer les lacunes de compétences actuelles pour atteindre leurs priorités commerciales grâce au dernier ebook de Robert Half Canada, Former des équipes en technologie tournées vers l’avenir.    De meilleures données, de meilleures décisions d'embauche Les décisions d'embauche pour les postes techniques et en TI sont cruciales, car les employeurs ont souvent besoin de plus que des compétences techniques. Ils recherchent bien sûr des personnes expérimentées et capables d'effectuer le travail, mais aussi des personnes qui correspondent à leur culture d'entreprise : des personnes aptes à travailler en équipe, à collaborer avec d'autres équipes et à s'adapter à un environnement en constante évolution, tout comme dans n'importe quel secteur au Canada en 2024. C'est pourquoi une approche d'embauche cohérente et uniforme est importante. Ceux qui privilégient la rapidité à la cohérence peuvent prendre des décisions d'embauche plus rapidement et même trouver de bons candidats. Toutefois, à long terme, ceux qui suivent un processus solide, constant et objectif prendront de meilleures décisions d'embauche, même si cela prend un peu plus de temps. Nos recruteurs spécialisés en technologies chez Robert Half Canada se concentrent exclusivement sur la mise en relation avec les meilleurs talents et compétences en TI. Prêt à embaucher? Contactez-nous dès aujourd'hui.   ---   Nathan Wawruck est directeur des services de placement permanent chez Robert Half Canada. Il dirige une équipe de recruteurs spécialisés dans le placement de professionnels hautement qualifiés en technologie et en marketing auprès d'entreprises de Vancouver et de la Colombie-Britannique. Nathan est un membre actif du secteur technologique de Vancouver et il est régulièrement invité à prendre la parole lors d'événements, de conférences et de congrès de l'industrie. Son expertise est également sollicitée par les médias nationaux.